Découvrez la distribution de “In/Utile : Incorporer” 3/6

Posted 16 Dec 2016
Ivan-Dina_nbl6 - copie

Qui sont Ivan Larson et Dina Sennhauser ?

Ivan Larson n’est pas bien vieux, pourtant il superpose déjà les casquettes professionnelles, restant swag en toute circonstance : danseur, chorégraphe, professeur de danse, co-fondateur de compagnie, président d’une association oeuvrant pour l’échange entre les danses urbaines en Suisse et dans le monde… Tombé tout petit dans la marmite, il développe un style bien à lui et imprime une marque de fabrique où se mêlent les danses africaines, les danses hip hop et les danses contemporaines. Ivan s’illustre régulièrement lors de shows, contests ou événements de danses urbaines à l’international, et a remporté de nombreux titres dont voici une liste non-exhaustive : vainqueur du Hip Hop Hooray Vol. 3 Tertiary (Hong Kong, 2015), gagnant du Street Dance Consortium 5&6 (Genève, 2014), finaliste House Juste Debout Suisse (Genève, 2013), gagnant du Death Match Contest (Zurich, 2013) et du Festival Tambour Battant (Genève, 2013)… Recruté au sein de la Cie Junior Le Marchepied, à Lausanne, par Neopost Foofwa pour la prochaine création In/Utile : Incorporer, il se découvre très vite de grandes affinités et une belle complicité artistique avec…

Dina Sennhauser a franchi la Grande Barrière de Rösti pour rejoindre la Cie Neopost Foofwa et intégrer la distribution de In/Utile : Incorporer. En effet, c’est à la Höhere Fachschule für Zeitgenössischen und Urbanen Bühnentanz de Zurich que Neopost Foofwa l’a recrutée cette année, tout comme deux de ses camarades que vous découvrirez ici ces prochaines semaines. Dina pratique dans sa jeunesse de nombreux sports, surtout en extérieur, elle qui aime tant la nature et le plein air, puis elle se tourne vers la danse avec le flamenco, le jazz, le ballet, le moderne. Elle fait montre alors d’un vrai talent et d’une sensibilité artistique qui l’amèneront, tout naturellement, à participer à de nombreuses productions institutionnelles outre-Sarine, et à chorégraphier ses propres pièces. Elle dit de la danse qu’elle lui permet de trouver son langage, qui s’additionne aux mots, que mots et mouvements vont ensemble, se complétant et se soutenant, pour lui permettre d’atteindre de vraies perceptions sensorielles.

– syl

Ivan-Dina_nbl5 - copie

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève