Découvrez la distribution de In/Utile : Incorporer 6/6

Posted 6 Jan 2017
Jo-Ju-light1

Qui sont Johanna Heusser et Judith Desse ?

Johanna Heusser est la troisième danseuse diplômée de la Höhere Fachschule für Zeitgenössischen und Urbanen Bühnentanz de Zurich à intégrer la distribution de In/Utile : Incorporer. Avant d’y obtenir son Bachelor, elle possède déjà un bagage artistique et professionnel important, puisqu’elle débute à seize ans au Theater Basel sous la direction de Béatrice Goetz, et entame avec la chorégraphe une formation au sein de sa compagnie MIR. Dans le même temps elle termine ses études en musique, danse et théâtre, puis s’envole pour l’Allemagne, où elle suit un stage chez Kuenda Productions à Munich. La calme Johanna, comme ces petits bonbons sucrés et durs, révèle en fondant un cœur tendre, acidulé et joyeux, le piquant d’un esprit rebelle et impertinent, qui se manifeste dans ses propres chorégraphies. Danseuse complète, à l’aise autant en danse contemporaine qu’en hip hop ou en ballet, elle garde au quotidien une curiosité aiguisée pour tout ce qui l’entoure, l’art, la danse, les gens, bref, la vie…

Judith Desse a elle aussi tracé un joli parcours avant d’arriver dans la Compagnie Junior le Marchepied, à Lausanne, où Neopost Foofwa la recrute pour la création de In/Utile : Incorporer. Débutant dès cinq ans en danse classique, elle s’oriente rapidement vers la danse contemporaine, travaille dès 2010 avec le chorégraphe Florent Mahoukou, puis rejoint la chorégraphe polonaise Julia Dondzilo au sein de sa compagnie Makosz. Par la suite, elle sera engagée à Paris par les Rencontres Internationale de Danse Contemporaine et par la metteuse en scène Claire Chollet au sein de sa Compagnie du Dehors. Passionaria fougueuse et engagée, Judith ne cesse dès lors de se nourrir de ses rencontres professionnelles et expériences artistiques, travaillant tour à tour avec Mike Winter, YoungSoon Cho Jaquet, Yann Marussich, ou encore la Compagnie Linga à Lausanne. Elle crée en 2016 sa propre compagnie, Y, ressentant le besoin de « prendre la parole avec la nouvelle génération, de questionner les conditions primitives et existentielles de celle-ci ». La Cie Y fait partie de la programmation des Quarts d’Heure du Théâtre Sévelin à Lausanne en février prochain.

– syl

Jo-Ju-light2

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève