News

30 Aug 2018

GLocal – Lancement de projet

2018_05_30_GLocal_1920x1080

Les 30 et 31 mai prochains, Foofwa d’Imobilité lance en partenariat avec l’Ecole Internationale de Genève son nouveau projet de création pour 2018-2020, intitulé GLocal.
GLocal parce que la Cie Neopost Foofwa souhaite résolument se tourner vers le monde, vers l’ailleurs, l’étranger, tout en cultivant son ADN, son identité, sa singularité. Soulevant des questions éthiques et sociétales, GLocal se veut un projet de développement chorégraphique raisonné et durable, dont les deux principales arborescences artistiques sont les Dancewalks et DANSONgS.

Forme hybride entre la course à pied et la danse, la Dancewalk se décline à l’infini selon le territoire où elle est invitée, tandis que DANSONgS, équivalent en danse de la chanson, convoque en son sein des territoires universels, celui du corps et de la poésie.
Revenant à l’essence d’un corps s’exprimant par les mots, le chant et le geste lors de la naissance de la chanson populaire dans la Grèce antique,​ DANSONgS fait aussi écho à certaines danses des esclaves afro-américains au XVIIIe siècle, alors que les instruments de musique leur étaient interdits.
​DANSONgS ​verra aussi la réalisation d’un film, intitulé ​M’Barq. Coproduit avec l’ADC – Salle des Eaux-Vives, ce film sera pensé et conçu pour des représentations live sous forme de ciné-concert, mais aussi pour être un objet cinématographique en soi. La Première de M’Barq aura lieu, quant à elle, à l’ADC – Salle des Eaux-Vives en novembre prochain.

Premières en partenariat avec le Centre des arts
Fondation de l’Ecole Internationale de Genève
62 route de Chêne – 1208 Genève

Production Neopost Foofwa

2 Feb 2018

Création /Unitile à l’ADC – Genève
du 28 février au 11 mars 2018

recadree-def-pr-site

Dernier volet d’une série de pièces où le chorégraphe Foofwa d’Imobilité explore la modernité dans l’histoire de la danse, /Unitile tente de réanimer certaines gestualités et corporalités apparues à l’ère de l’industrialisation. Dans cette synthèse finale du projet triennal Utile/Inutile, huit jeunes danseurs tout juste issus des formations suisses de danse – parmi lesquels six des tout premiers Bachelors en danse contemporaine – évoluent aux côtés de Foofwa d’Imobilité, Nathalie Ponlot et Caroline de Cornière. Unis dans leurs errances, ces onze citoyens apatrides du XXIe siècle cherchent les causes de nos maux actuels. Dans les pensées réminiscentes et les gestes retrouvés du XIXe siècle finissant, ils vont élaborer leur propre antidote: une danse sans frontières, imprévisible, régénératrice et syncrétique, qui rend justice à l’unicité de l’Humain.

Avec Anna-Marija Adomaityté Marie Barriol Alexia Casciaro Caroline de Cornière Audrey Dionis Laura Gaillard Chloé Granges Alex Landa Aguirreche Foofwa dit Mobilité Shelly Ohene-Nyako Nathalie Ponlot

Direction artistique Foofwa d’Imobilité – Musique Jacques Demierre – Costumes Aline Courvoisier – Son Thierry Simonot – Lumière Davide Cornil – Assistante chorégraphique Caroline de Cornière – Assistante jeu et voix Nathalie Ponlot – Intervenants Vincent Barras, Irène Corboz-Hausammann, Nunzia Tirelli, Franck Waille – Photo Gregory Batardon – Administration Sylvia Amey – Diffusion Patricia Buchet – Communication Pascal V. Vieille – Production Neopost Foofwa – Coproduction La Comédie de Genève, ADC – Association pour la Danse Contemporaine – Genève, Centre Chorégraphique National de Nantes – Soutiens Fondation Ernst Göhner, Fondation Fernando et Rose Inverni-Desarzens, Pour-cent culturel Migros, Loterie Romande, Fondation Prof. Otto Beisheim – Remerciements Dépôt Box Services SA

Le Projet Utile/Inutile a été pensé et dirigé de 2015 à 2017 par Foofwa d’Imobilité et Jonathan O’Hear
Neopost Foofwa et le Projet Utile/Inutile bénéficient d’un soutien conjoint de la Ville de Genève, de la République et Canton de Genève, et de Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture

Tournée /Unitile
28 fév.-11 mars – ADC-Genève en collaboration avec La Comédie de Genève
15 mars – Centre Chorégraphique National de Nantes: Présentation de /Unitile par le chorégraphe Foofwa d’Imobilité
4 mai – Théâtre Benno Besson, Yverdon Fête de la Danse Yverdon-les-Bains
5 mai – Zeughaus, Brigue Fête de la Danse Brigue
6 mai – Teatro Foce, Lugano Fête de la Danse Tessin – Lugano
23-25 mai – Théâtre Vidy-Lausanne

5 Sep 2017

Newsletter – Septembre 2017

Nous pensons que tout mouvement est une danse (et que l’immobilité est inconnue). Que ce soit un sac en plastique pris dans le vent, un mur qui défile vu du train, des reflets sur l’eau ou des ombres, c’est de la danse et elle est partout où le regard se pose. L’humain apprend à marcher et, selon nous, durant ce processus il danse. Sa danse existe en cherchant l’équilibre, dans la chute et dans les mouvements incontrôlés, non filtrés, spontanés. Que se passe-t-il si nous proposons à une intelligence artificielle d’explorer ces notions de mouvements libres, existant en dehors de l’utilitaire ?

Jonathan O’Hear

images

En 2015, à l’occasion des 30 ans du Centre culturel suisse de Paris (CCS), les codirecteurs Olivier Kaeser et Jean-Paul Felley ont mis en place  un projet entièrement consacré à la performance, médium aux multiples définitions et aux confins de plusieurs disciplines. PerformanceProcess a proposé une approche subjective de la performance en Suisse de 1960 à 2015, à travers les oeuvres de quarante-six artistes, compagnies ou groupes. Cette année-là, Foofwa d’Imobilité et Jonathan O’Hear ont présenté /Inutile : Don Austérité 2, une pièce-performance de 123 heures d’affilées.

En septembre 2017, grâce à une coopération exceptionnelle entre le Musée Tinguely, la Kaserne Basel et la Kunsthalle Basel, et toujours en  partenariat avec le CCS de Paris, la ville de Bâle s’apprête à célébrer la richesse et la diversité de l’art performatif suisse, de 1960 à nos jours. L’événement se veut multidisciplinaire et transgénérationnel. Cette collaboration d’environ quatre mois – du 19 septembre 2017 au 28 janvier 2018 – prend comme source le projet PerformanceProcess de 2015. Pour cette suite, la compagnie Neopost Foofwa est invitée à présenter la pièce Histoires Condansées, une Dancewalk et également à proposer une installation à exposer au musée Tinguely à Bâle.

C’est pour l’exposition que la Compagnie vient avec une proposition intégrant danse et technologie et développe pour l’occasion une Dancing Artificial Intelligence (D.A.I.), une intelligence artificielle qui dansera parmi les visiteurs de l’exposition :

DAI

IMG_3176-1

PerformanceProcess, vernissage le 19 septembre 2017 à 18h30,
Musée Tinguely, Bâle

Dans le cadre du projet /Inutile de Neopost Foofwa et de PerformanceProcess, Jonathan O’Hear, Martin Rautenstrauch et Tim O’Hear présentent DAI,  le premier artiste performeur à intelligence artificielle (IA).

Intrigués par la question de l’évolution de l’Intelligence Artificielle, ils ont fabriqué un être capable d’apprendre et de penser, mais aussi de faire de l’art.

La forme du robot, volontairement non-humanoïde, est donc déterminée par les mouvements qu’ils ont imaginés. Faire un robot dansant capable d’exécuter une chorégraphie à la perfection ne nécessite pas une IA. Par contre proposer à une intelligence de ressentir le monde et de l’exprimer à travers des mouvements semble être du plus grand intérêt.

Ce sera peut-être le premier artiste à intelligence artificielle. Nous souhaitons qu’il questionne tout ce qui l’entoure et qu’il l’exprime en dansant une danse inspirée de la liberté se trouvant dans les chorégraphies de Foofwa d’Imobilité.

Basel.Dancewalk (Stadtlandschaft) 

Capture d’écran 2017-06-08 à 14.58.51

PerformanceProcess, le 26 septembre 2017 à 14h,
départ devant le Gratenbad Bachgraben, Bâle

Foofwa d’Imobilité propose comme perspective artistique pour cette Dancewalk un parcours en forme de couture géante entre les demi-cantons Bâle-Ville et Bâle-Campagne, comme une réconciliation des politiques culturelles conflictuelles de ces faux-jumeaux. Il sera accompagné par un groupe de musiciens et de résidents locaux issus des deux côtés de la frontière, ainsi que par les participants du workshop autour de la Dancewalk qu’il donnera le 25 septembre. Pour la première fois, des enfants qui auront suivi un workshop donné par Johanna Heusser (In/Utile : Incorporer) se joindront à la Dancewalk.

«Le long des 16 kilomètres de la frontière entre Bâle-Ville et Bâle-Campagne, nous: enfants, adultes, danseurs, non-danseurs allons dancewalker en évoquant les gestes et activités humaines des espaces que nous traverserons (ceux de la piscine, ceux des jardins de famille, etc.). De ces gestes, transmis socialement de génération en génération, nous ferons de la poésie de dancewalk, sans souci de frontière, sans appartenance à la ville ou à la campagne.» Foofwa d’Imobilité

Histoires Condansées 

IMG_7417

PerformanceProcess, le 27 septembre 2017 à 20h,
Kaserne Basel, Bâle

L’aspect performatif de ce spectacle pédagogique, entre conférence dansée et one-man-show spectaculaire, justifie à lui seul la présence de Histoires Condansées au sein de PerformanceProcess, dont le volet déroulé à la Kaserne Basel s’intitule “Performing Choreographies”.

Les spectacles en tournée en septembre:

BW - PP

Breaking Walls Festival
Du 7 au 17 septembre 2017,
Le Caire – Egypte

Le 8 septembre 2017 à 17h: “Gestures Breaking Tradition”
Lecture-démonstration par Foofwa d’Imobilité

Du 9 au 11 septembre 2017: “Histoires qu’on danse”
Workshop par Foofwa d’Imobilité, autour d’Histoires Condansées

Les 12 et 14 septembre 2017 à 20h: Histoires Condansées
Version anglaise, traduit en arabe en live

17990307_1515640865166308_5630751991839325578_o

ZVRK 
Du 19 septembre au 1er octobre 2017,
Bosnie-Herzégovine

Le 22 septembre 2017: Mostar.Dancewalk
(Workshop le 21 septembre)

Le 29 septembre 2017: Sarajevo.Dancewalk
(Workshop le 23 septembre)

Le 1er octobre 2017: BanjaLuka.Dancewalk
(Workshop le 30 septembre)

6 Jan 2017

Découvrez la distribution de In/Utile : Incorporer 6/6

Jo-Ju-light1

Qui sont Johanna Heusser et Judith Desse ?

Johanna Heusser est la troisième danseuse diplômée de la Höhere Fachschule für Zeitgenössischen und Urbanen Bühnentanz de Zurich à intégrer la distribution de In/Utile : Incorporer. Avant d’y obtenir son Bachelor, elle possède déjà un bagage artistique et professionnel important, puisqu’elle débute à seize ans au Theater Basel sous la direction de Béatrice Goetz, et entame avec la chorégraphe une formation au sein de sa compagnie MIR. Dans le même temps elle termine ses études en musique, danse et théâtre, puis s’envole pour l’Allemagne, où elle suit un stage chez Kuenda Productions à Munich. La calme Johanna, comme ces petits bonbons sucrés et durs, révèle en fondant un cœur tendre, acidulé et joyeux, le piquant d’un esprit rebelle et impertinent, qui se manifeste dans ses propres chorégraphies. Danseuse complète, à l’aise autant en danse contemporaine qu’en hip hop ou en ballet, elle garde au quotidien une curiosité aiguisée pour tout ce qui l’entoure, l’art, la danse, les gens, bref, la vie…

Judith Desse a elle aussi tracé un joli parcours avant d’arriver dans la Compagnie Junior le Marchepied, à Lausanne, où Neopost Foofwa la recrute pour la création de In/Utile : Incorporer. Débutant dès cinq ans en danse classique, elle s’oriente rapidement vers la danse contemporaine, travaille dès 2010 avec le chorégraphe Florent Mahoukou, puis rejoint la chorégraphe polonaise Julia Dondzilo au sein de sa compagnie Makosz. Par la suite, elle sera engagée à Paris par les Rencontres Internationale de Danse Contemporaine et par la metteuse en scène Claire Chollet au sein de sa Compagnie du Dehors. Passionaria fougueuse et engagée, Judith ne cesse dès lors de se nourrir de ses rencontres professionnelles et expériences artistiques, travaillant tour à tour avec Mike Winter, YoungSoon Cho Jaquet, Yann Marussich, ou encore la Compagnie Linga à Lausanne. Elle crée en 2016 sa propre compagnie, Y, ressentant le besoin de « prendre la parole avec la nouvelle génération, de questionner les conditions primitives et existentielles de celle-ci ». La Cie Y fait partie de la programmation des Quarts d’Heure du Théâtre Sévelin à Lausanne en février prochain.

– syl

Jo-Ju-light2

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

3 Jan 2017

Découvrez la distribution de In/Utile : Incorporer 5/6

Ele-Ali-light1

Qui sont Eléonore Cabrera et Alizée Sourbé ?

Eléonore Cabrera, petit lutin normand, danse depuis ses six ans. Elle commence, paf tac direct, par le Conservatoire de Gisors, sous l’aile de Christine Caradec, et étudie la danse contemporaine et classique, l’histoire de la danse et la notation Laban. Elle poursuit son chemin en intégrant le Conservatoire de Rouen, en sport/études, et obtient un diplôme d’études chorégraphiques et un bac, avec mention très bien s’il vous plaît, en technique de la musique et de la danse. En 2013, elle débarque sur les bords du lac Léman et dans les studios du Ballet Junior de Genève, où elle suit durant trois ans un cursus de formation professionnelle, travaillant le répertoire de chorégraphes de renommée internationale tels que Cindy Van Acker, Hofesh Shechter, Wayne McGregor, Roy Assaf, Sharon Eyal, Barak Marshall ou Jozsef Trefeli. C’est donc au sein du Ballet Junior que Neopost Foofwa déniche cette perle mutine, au caractère franc et enjoué, et lui propose de rejoindre la compagnie pour la création In/Utile : Incorporer. Eléonore est accompagnée, dans son transfuge, par une autre danseuse hypnotique…

Alizée Sourbé nous vient également du grand pays hexagonal qui borde le nôtre, quoique d’une région située plus au sud, et en garde un accent chantant et charmant. Après l’obtention d’une licence Arts des spectacles et d’aptitude technique de la danse jazz à l’université de Bordeaux et un passage au Malandain Ballet Biarritz, elle s’intéresse au travail de Peter Mika, qu’elle rejoint en Espagne pour travailler au sein de sa compagnie CobosMika, et dont elle tire, depuis, une grande inspiration artistique. Elle entre à son tour en septembre 2014 au Ballet Junior de Genève, où à l’instar de sa consœur présentée ci-dessus, elle travaille les oeuvres des grands noms de la danse contemporaine. Choisie par Neopost Foofwa pour intégrer la distribution de In/Utile : Incorporer, elle révèle un cœur grand comme ça (là il faut m’imaginer ouvrant les bras au maximum pour avoir le plus d’espace possible entre les deux mains), une douce sensualité et une immense générosité. Portée par l’amour, Alizée nous en donne beaucoup, tous les jours, et c’est tellement bon.

– syl

Ele-ALi-light2

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

23 Dec 2016

Découvrez la distribution de In/Utile : Incorporer 4/6

Mimi-Luca-light1

Qui sont Emeline Quinet et Luca Häseli ?

Emeline Quinet commence à pratiquer la danse toute petite déjà, dès l’âge de six ans, puis suit un cursus danse-études au Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours, en France, dont elle sort avec un diplôme en danse contemporaine « in ze pocket ». Elle intègre ensuite le Jeune Ballet Atlantique de La Rochelle, avant de rejoindre, à vingt ans tout juste, le Ballet Junior de Genève. Elle y dansera des pièces de chorégraphes de renommée internationale, travaillant avec Cindy Van Acker, Jozsef Trefeli, Stijn Celis, Roy Assaf, Hofesh Shechter ou encore Barak Marshall. Elle participe, en 2015, au projet « Sound Of Music » de Yan Duyvendak, dans une chorégraphie de Olivier Dubois, puis intègre la compagnie Neopost Foofwa en septembre 2016 pour le projet In/Utile : Incorporer. Emeline nous séduit depuis, par sa personnalité et ses qualités de danseuse, sérieuse et sensuelle, féminine et féministe, mélancolique et drôle. C’est notre Mimi à nous ! (enfin, surtout la mienne…)

Luca Häseli évoque à lui seul l’adage antonymique « la force tranquille », tant il dégage de douceur et de puissance en même temps. Petit garçon, il pratique la danse hip hop au sein de l’école de sa maman, puis crée son propre groupe, le Focus Crew, avec lequel il gagne de nombreux titres lors de shows nationaux et internationaux, dont celui de « Swiss Streetdance Champion » en 2010 et 2011. Le Focus Crew ira même en finale de l’émission télé « Die grössten Schweizer Talente » (notre « Switzerland’s got talent »), la classe, quoi. Luca se forme ensuite à Los Angeles au sein de studios renommés tels que Debbie Reynold’s ou Movement Lifestyle Studio, passe aussi par l’Université de Bâle en faculté d’économie et business, puis se consacre exclusivement à la danse en intégrant la Höhere Fachschule für Zeitgenössischen und Urbanen Bühnentanz de Zurich, où la compagnie Neopost Foofwa le recrute pour la création In/Utile : Incorporer. Fort d’une large palette de styles de danses, hip hop, popping, ballet, contemporain, jazz, breakdance et d’autres encore, il danse dans différentes spectacles contemporains et d’opéras et enseigne à son tour, dans sa propre école « Dance Tower Hip Hop School », et au sein de workshops au Tanzwerk101 de Zurich.

– syl

Mimi-Luca-light2

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

16 Dec 2016

Découvrez la distribution de « In/Utile : Incorporer » 3/6

Ivan-Dina_nbl6 - copie

Qui sont Ivan Larson et Dina Sennhauser ?

Ivan Larson n’est pas bien vieux, pourtant il superpose déjà les casquettes professionnelles, restant swag en toute circonstance : danseur, chorégraphe, professeur de danse, co-fondateur de compagnie, président d’une association oeuvrant pour l’échange entre les danses urbaines en Suisse et dans le monde… Tombé tout petit dans la marmite, il développe un style bien à lui et imprime une marque de fabrique où se mêlent les danses africaines, les danses hip hop et les danses contemporaines. Ivan s’illustre régulièrement lors de shows, contests ou événements de danses urbaines à l’international, et a remporté de nombreux titres dont voici une liste non-exhaustive : vainqueur du Hip Hop Hooray Vol. 3 Tertiary (Hong Kong, 2015), gagnant du Street Dance Consortium 5&6 (Genève, 2014), finaliste House Juste Debout Suisse (Genève, 2013), gagnant du Death Match Contest (Zurich, 2013) et du Festival Tambour Battant (Genève, 2013)… Recruté au sein de la Cie Junior Le Marchepied, à Lausanne, par Neopost Foofwa pour la prochaine création In/Utile : Incorporer, il se découvre très vite de grandes affinités et une belle complicité artistique avec…

Dina Sennhauser a franchi la Grande Barrière de Rösti pour rejoindre la Cie Neopost Foofwa et intégrer la distribution de In/Utile : Incorporer. En effet, c’est à la Höhere Fachschule für Zeitgenössischen und Urbanen Bühnentanz de Zurich que Neopost Foofwa l’a recrutée cette année, tout comme deux de ses camarades que vous découvrirez ici ces prochaines semaines. Dina pratique dans sa jeunesse de nombreux sports, surtout en extérieur, elle qui aime tant la nature et le plein air, puis elle se tourne vers la danse avec le flamenco, le jazz, le ballet, le moderne. Elle fait montre alors d’un vrai talent et d’une sensibilité artistique qui l’amèneront, tout naturellement, à participer à de nombreuses productions institutionnelles outre-Sarine, et à chorégraphier ses propres pièces. Elle dit de la danse qu’elle lui permet de trouver son langage, qui s’additionne aux mots, que mots et mouvements vont ensemble, se complétant et se soutenant, pour lui permettre d’atteindre de vraies perceptions sensorielles.

– syl

Ivan-Dina_nbl5 - copie

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

9 Dec 2016

Découvrez la distribution de « In/Utile : Incorporer » 2/6

Jon&Martin_NBL6_light

Qui sont Martin Rautenstrauch et Jonathan O’Hear ?

Martin Rautenstrauch se trouve très vite un intérêt marqué pour tout ce qui est manuel. Il découvre rapidement qu’il aime démonter et remonter, comprendre « comment ça marche ». De ses débuts dans la mécanique automobile il garde une préférence pour ce qui est métallique, de ses expériences en architecture d’intérieur le goût de l’aménagement et de la construction, et de ses études en Arts plastiques puis en sculpture aux Beaux-Arts de Paris le sens de l’esthétique et de la lumière. Tout naturellement, Martin s’inscrit depuis de nombreuses années dans la création culturelle genevoise en signant scénographies, décors ou installations pour de nombreuses productions de théâtre et de danse contemporaine.

Jonathan O’Hear passe lui par une formation de réalisateur à Vancouver, dans les années 80, pour explorer ses affinités avec la lumière, le son et l’image. Il passe quelques années à parcourir le monde, en vrai nomade, avant de revenir s’installer en Suisse et de rejoindre Foofwa d’Imobilité à la direction de la compagnie Neopost Foofwa. Dès cet instant, il signe toutes les scénographies des spectacles de la compagnie, s’attachant à ses thèmes de prédilection tels le langage de la lumière, la technologie et l’interférence humaine, ou encore les objets éclairants. Son travail et ses recherches l’amènent également à donner des workshops sur l’usage de la lumière en tant que moyen artistique, un peu partout dans le monde.

– syl

Jon&Martin_PORTRAIT_NBL2_light

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

1 Dec 2016

Découvrez la distribution de « In/Utile : Incorporer » 1/6

FOOFWA_8

Qui sont Sylvie Raphoz et Foofwa d’Imobilité ?

Sylvie Raphoz est non voyante depuis l’âge de dix ans. Ça, c’est dit. Sylvie enseigne le français et l’allemand au cycle et au collège à Genève, elle œuvre comme traductrice aussi, ce qui fait, si vous avez suivi, déjà deux métiers différents. Sylvie est une artiste également, elle s’adonne à la pratique de nombreuses formes artistiques telles la sculpture, le chant classique, et s’est même remise depuis peu aux arts plastiques. Ça fait beaucoup, vous dites-vous, et pourtant ce n’est pas tout… Car Sylvie Raphoz danse. Elle rencontre Dansehabile en 2002, avec qui elle entame une formation en danse en suivant les ateliers réguliers et les stages de l’association. Dès 2004, elle participe à la majorité des créations de Dansehabile et c’est en septembre 2014, pour la création de la pièce « Soi-même comme un autre », présentée par Neopost Foofwa et Dansehabile au Théâtre de l’Orangerie à Genève, que naît sa complicité artistique avec…

Foofwa d’Imobilité, danseur, chorégraphe, fondateur et co-directeur de la compagnie Neopost Foofwa, n’a plus besoin d’être présenté. Ou alors… Google, vous connaissez ? Car Foofwa est tellement con-nu. Du coup, nous vous dirons juste que Foofwa mange beaucoup de fruits au bureau, qu’il est presque toujours de bonne humeur (grâce aux fruits ?) et que, bien que très occupé à la création d’In/Utile : Incorporer avec Sylvie Raphoz et les huit jeunes danseurs – que vous découvrirez semaine après semaine d’ici à la Première du 11 janvier prochain à l’ADC -, il court le monde avec ses Dancewalks, en marchant, en sifflant, en nageant parfois aussi, mais toujours… en dansant.

– syl

FOOFWA_9 - copie

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC-Genève

11 Nov 2016

« La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010, les débuts d’une histoire »

Suite à la sortie, aux Editions Zoé, du livre La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010, les débuts d’une histoire, signé par Annie Suquet et Anne Davier, plusieurs événements auront lieu, auxquels Foofwa d’Imobilité se joindra :

Du 11 au 13 novembre 2016 à 20h00 – Ambassade de Suisse au Liban – Beyrouth

Table ronde : « Etats de la danse contemporaine au Liban et en Suisse ». Anne Davier (auteur), Caroline Coutau (éditrice), suivi de signature à 20h30 heures (Librairie Antoine)

Samedi 12 novembre 2016 à 20h00 – Agora, Ambassade de Suisse au Liban – Beyrouth

Rencontre avec une  auteure et un danseur : La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010, les débuts d’une histoire. Participants : Anne Davier (auteur), Caroline Coutau (éditrice) et Foofwa d’Imobilité (chorégraphe).

http://www.editionszoe.ch/evenements

Jeudi 17 novembre 2016 à 18h00 – Libraire du Boulevard, Genève

Présentation de La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010. Les débuts d’une histoire

http://librairieduboulevard.ch/category/actualites/

thumb-large_zoe_couv-ladanse_ok

Page 1 sur 712345...Dernière page »