23 Dec 2016

Découvrez la distribution de In/Utile : Incorporer 4/6

Mimi-Luca-light1

Qui sont Emeline Quinet et Luca Häseli ?

Emeline Quinet commence à pratiquer la danse toute petite déjà, dès l’âge de six ans, puis suit un cursus danse-études au Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours, en France, dont elle sort avec un diplôme en danse contemporaine “in ze pocket”. Elle intègre ensuite le Jeune Ballet Atlantique de La Rochelle, avant de rejoindre, à vingt ans tout juste, le Ballet Junior de Genève. Elle y dansera des pièces de chorégraphes de renommée internationale, tels que Cindy Van Acker, Jozsef Trefeli, Stijn Celis, Roy Assaf, Hofesh Shechter ou encore Barak Marshall. Elle participe, en 2015, au projet « Sound Of Music » de Yan Duyvendak, dans une chorégraphie de Olivier Dubois, puis intègre la compagnie Neopost Foofwa en septembre 2016 pour le projet In/Utile : Incorporer. Emeline nous séduit depuis, par sa personnalité et ses qualités de danseuse, sérieuse et sensuelle, féminine et féministe, mélancolique et drôle. C’est notre Mimi à nous ! (enfin, surtout la mienne…)

Luca Häseli évoque à lui seul l’adage antonymique « la force tranquille », tant il dégage de douceur et de puissance en même temps. Petit garçon, il pratique la danse hip hop au sein de l’école de sa maman, puis crée son propre groupe, le Focus Crew, avec lequel il gagne de nombreux titres lors de shows nationaux et internationaux, dont celui de « Swiss Streetdance Champion » en 2010 et 2011. Le Focus Crew ira même en finale de l’émission télé « Die grössten Schweizer Talente » (notre « Switzerland’s got talent »), la classe, quoi. Luca se forme ensuite à Los Angeles au sein de studios renommés tels que Debbie Reynold’s ou Movement Lifestyle Studio, passe aussi par l’Université de Bâle en faculté d’économie et business, puis se consacre exclusivement à la danse en intégrant la Höhere Fachschule für Zeitgenössischen und Urbanen Bühnentanz de Zurich, où la compagnie Neopost Foofwa le recrute pour la création In/Utile : Incorporer. Fort d’une large palette de styles de danses, hip hop, popping, ballet, contemporain, jazz, breakdance et d’autres encore, il danse dans différentes spectacles contemporains et d’opéras et enseigne à son tour, dans sa propre école « Dance Tower Hip Hop School », et au sein de workshops au Tanzwerk101 de Zurich.

– syl

Mimi-Luca-light2

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

16 Dec 2016

Découvrez la distribution de “In/Utile : Incorporer” 3/6

Ivan-Dina_nbl6 - copie

Qui sont Ivan Larson et Dina Sennhauser ?

Ivan Larson n’est pas bien vieux, pourtant il superpose déjà les casquettes professionnelles, restant swag en toute circonstance : danseur, chorégraphe, professeur de danse, co-fondateur de compagnie, président d’une association oeuvrant pour l’échange entre les danses urbaines en Suisse et dans le monde… Tombé tout petit dans la marmite, il développe un style bien à lui et imprime une marque de fabrique où se mêlent les danses africaines, les danses hip hop et les danses contemporaines. Ivan s’illustre régulièrement lors de shows, contests ou événements de danses urbaines à l’international, et a remporté de nombreux titres dont voici une liste non-exhaustive : vainqueur du Hip Hop Hooray Vol. 3 Tertiary (Hong Kong, 2015), gagnant du Street Dance Consortium 5&6 (Genève, 2014), finaliste House Juste Debout Suisse (Genève, 2013), gagnant du Death Match Contest (Zurich, 2013) et du Festival Tambour Battant (Genève, 2013)… Recruté au sein de la Cie Junior Le Marchepied, à Lausanne, par Neopost Foofwa pour la prochaine création In/Utile : Incorporer, il se découvre très vite de grandes affinités et une belle complicité artistique avec…

Dina Sennhauser a franchi la Grande Barrière de Rösti pour rejoindre la Cie Neopost Foofwa et intégrer la distribution de In/Utile : Incorporer. En effet, c’est à la Höhere Fachschule für Zeitgenössischen und Urbanen Bühnentanz de Zurich que Neopost Foofwa l’a recrutée cette année, tout comme deux de ses camarades que vous découvrirez ici ces prochaines semaines. Dina pratique dans sa jeunesse de nombreux sports, surtout en extérieur, elle qui aime tant la nature et le plein air, puis elle se tourne vers la danse avec le flamenco, le jazz, le ballet, le moderne. Elle fait montre alors d’un vrai talent et d’une sensibilité artistique qui l’amèneront, tout naturellement, à participer à de nombreuses productions institutionnelles outre-Sarine, et à chorégraphier ses propres pièces. Elle dit de la danse qu’elle lui permet de trouver son langage, qui s’additionne aux mots, que mots et mouvements vont ensemble, se complétant et se soutenant, pour lui permettre d’atteindre de vraies perceptions sensorielles.

– syl

Ivan-Dina_nbl5 - copie

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

9 Dec 2016

Découvrez la distribution de “In/Utile : Incorporer” 2/6

Jon&Martin_NBL6_light

Qui sont Martin Rautenstrauch et Jonathan O’Hear ?

Martin Rautenstrauch se trouve très vite un intérêt marqué pour tout ce qui est manuel. Il découvre rapidement qu’il aime démonter et remonter, comprendre « comment ça marche ». De ses débuts dans la mécanique automobile il garde une préférence pour ce qui est métallique, de ses expériences en architecture d’intérieur le goût de l’aménagement et de la construction, et de ses études en Arts plastiques puis en sculpture aux Beaux-Arts de Paris le sens de l’esthétique et de la lumière. Tout naturellement, Martin s’inscrit depuis de nombreuses années dans la création culturelle genevoise en signant scénographies, décors ou installations pour de nombreuses productions de théâtre et de danse contemporaine.

Jonathan O’Hear passe lui par une formation de réalisateur à Vancouver, dans les années 80, pour explorer ses affinités avec la lumière, le son et l’image. Il passe quelques années à parcourir le monde, en vrai nomade, avant de revenir s’installer en Suisse et de rejoindre Foofwa d’Imobilité à la direction de la compagnie Neopost Foofwa. Dès cet instant, il signe toutes les scénographies des spectacles de la compagnie, s’attachant à ses thèmes de prédilection tels le langage de la lumière, la technologie et l’interférence humaine, ou encore les objets éclairants. Son travail et ses recherches l’amènent également à donner des workshops sur l’usage de la lumière en tant que moyen artistique, un peu partout dans le monde.

– syl

Jon&Martin_PORTRAIT_NBL2_light

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC – Genève

1 Dec 2016

Découvrez la distribution de “In/Utile : Incorporer” 1/6

FOOFWA_8

Qui sont Sylvie Raphoz et Foofwa d’Imobilité ?

Sylvie Raphoz est non voyante depuis l’âge de dix ans. Ça, c’est dit. Sylvie enseigne le français et l’allemand au cycle et au collège à Genève, elle œuvre comme traductrice aussi, ce qui fait, si vous avez suivi, déjà deux métiers différents. Sylvie est une artiste également, elle s’adonne à la pratique de nombreuses formes artistiques telles la sculpture, le chant classique, et s’est même remise depuis peu aux arts plastiques. Ça fait beaucoup, vous dites-vous, et pourtant ce n’est pas tout… Car Sylvie Raphoz danse. Elle rencontre Dansehabile en 2002, avec qui elle entame une formation en danse en suivant les ateliers réguliers et les stages de l’association. Dès 2004, elle participe à la majorité des créations de Dansehabile et c’est en septembre 2014, pour la création de la pièce « Soi-même comme un autre », présentée par Neopost Foofwa et Dansehabile au Théâtre de l’Orangerie à Genève, que naît sa complicité artistique avec…

Foofwa d’Imobilité, danseur, chorégraphe, fondateur et co-directeur de la compagnie Neopost Foofwa, n’a plus besoin d’être présenté. Ou alors… Google, vous connaissez ? Car Foofwa est tellement con-nu. Du coup, nous vous dirons juste que Foofwa mange beaucoup de fruits au bureau, qu’il est presque toujours de bonne humeur (grâce aux fruits ?) et que, bien que très occupé à la création d’In/Utile : Incorporer avec Sylvie Raphoz et les huit jeunes danseurs – que vous découvrirez semaine après semaine d’ici à la Première du 11 janvier prochain à l’ADC -, il court le monde avec ses Dancewalks, en marchant, en sifflant, en nageant parfois aussi, mais toujours… en dansant.

– syl

FOOFWA_9 - copie

Photos © Steeve Iuncker

In/Utile : Incorporer

Du 11 au 21 janvier 2017

Association pour la Danse Contemporaine ADC-Genève

11 Nov 2016

« La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010, les débuts d’une histoire »

Suite à la sortie, aux Editions Zoé, du livre La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010, les débuts d’une histoire, signé par Annie Suquet et Anne Davier, plusieurs événements auront lieu, auxquels Foofwa d’Imobilité se joindra :

Du 11 au 13 novembre 2016 à 20h00 – Ambassade de Suisse au Liban – Beyrouth

Table ronde : “Etats de la danse contemporaine au Liban et en Suisse”. Anne Davier (auteur), Caroline Coutau (éditrice), suivi de signature à 20h30 heures (Librairie Antoine)

Samedi 12 novembre 2016 à 20h00 – Agora, Ambassade de Suisse au Liban – Beyrouth

Rencontre avec une  auteure et un danseur : La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010, les débuts d’une histoire. Participants : Anne Davier (auteur), Caroline Coutau (éditrice) et Foofwa d’Imobilité (chorégraphe).

http://www.editionszoe.ch/evenements

Jeudi 17 novembre 2016 à 18h00 – Libraire du Boulevard, Genève

Présentation de La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010. Les débuts d’une histoire

http://librairieduboulevard.ch/category/actualites/

thumb-large_zoe_couv-ladanse_ok

Page 1 of 212