Dyade (Court métrage)


2018

DYADE L’humanité naufragée DYADE Le couple est un refuge DYADE Être ostracisé dominé racisé DYADE Conséquence du dérèglement climatique notre futur sera une vie d’exil sur les eaux DYADE Visa pour un tombeau DYADE Plouf bienfaits et dangers de l’eau DYADE La vie est-elle une prison DYADE En surface l’existence n’est que solitude DYADE Une embarcation pour l’errance entre ciel et eau dans l’étendue du monde DYADE Corps sans réponses
Dyade est une oeuvre d’art cinématique: deux êtres solitaires, les danseurs Alizée Sourbé et Filbert Tologo, sur une barque à la dérive au milieu du Lac Léman, sont filmés par un drone agressif et intrusif. On ne peut éviter de penser aux problématiques actuelles liées aux migrations, et placer la question globale de la migration dans le contexte de la riche Suisse rejoint les objectifs du projet GLocal. Cependant, l’oeuvre demeure énigmatique et ouverte à d’autres problématiques, temporalités, métaphores ou interprétations.

Videos

Crédits

Concept & direction // Foofwa d’Imobilité
Performers // Alizée Sourbé, Filbert Tologo
Réalisation & montage // Nicolas Wagnières
Chef opérateur drone // Nicolas Mesple
Pilote drone // Cyril Neri
Costume // Aline Courvoisier
Son // Thierry Simonot
Etalonnage // Damien Molineaux
Mixage son // Charles Menger
conseils Claude Jordan
Administration & Communication // Sylvia Jagdeep
Diffusion & Production // Patricia Buchet
Production // Neopost Foofwa
Coproduction // Association pour la Danse Contemporaine – Genève, Centre des arts de l’Ecole Internationale de Genève
Soutiens // Loterie Romande
Remerciements // Claude Gafner, Claire Burgy, Jacques Demierre, Alan Sondheim, Pascal Villa Vieille, Anu-Maaria Calamnius-Puhakka et Antti Puhakka, Nicholas Hanmer, Société de Sauvetage de Rolle, C-Side Productions SA, Dépôt Box Services SA, Studio Vostock
Dyade fait partie du ‘Projet GLocal (2018—2020) – ethics in local and global dance projects’  
Neopost Foofwa et le Projet GLocal bénéficient d’une convention de soutien conjoint de la Ville de Genève, de la République et Canton de Genève et de Pro Helvetia – Fondation suisse pour l’art