Presse

20 Jan 2003

Le Spectacle – Virtual Dance
Media Vice Versa

press_sw

Dimanche.ch
«Intitulé « Media Vice Versa », ce spectacle qui flirte avec le virtuel présente le danseur dans un décor de sythèse imaginaire, dans le plus pur style lounge glacial.»

> read more (pdf)

19 Jan 2003

Critique – Foofwa d’Imobilité Médias dans la danse
Media Vice Versa

press_sw

24 Heures
«Foofwa d’Imobilité est l’un des danseurs/chorégraphes suisses les plus originaux. (…) Media Vice Versa, son nouveau spectacle a fait l’affiche de l’Arsenic.»

> read more (pdf)

24 Jan 2002

Au pays du tout-synthétique, les andoïdes mènent le bal
Media Vice Versa

press_sw

Le Courrier
«Un chorégraphe, un plasticien et un musicien sont à l’origine de « Media vide versa », un satire de l’image véhiculée par les médias.»

> read more (pdf)

26 Nov 2001

De mieux en mieux
La Niña Del Niño

press_sw

Tribune de Genève
«Dans La Niña del Niño, Foofwa offre un brillant numéro de ‘jamais vu’, art qui n’est pas à la portée de tout le monde et dans lequel il excelle. Symbolisé par un grand thermomètre émaillé trônant sur un lutrin, le thème de la température est à l’ordre du jour. La sienne, celle du public ou celle du monde inspirent au soliste une suite d’apparitions en doudoune, puis en caleçon de bain, avec des moments de danse très enlevés L’anticonformisme souriant de Foofwa d’Imobilité allie une certaine bonhomie suisse à une brillance étourdissante. (..)»

4 Nov 2000

‘Memorandum’ divise la public et l’Alhambra joue avec Foofwa
descendansce 1.3 / Danse dans le Temps et l’Espace Publics

press_sw

Tribune de Genève
«(…) Le danseur affirme alors une présence et une spontanéité qui lui gagnent bien des coeurs.»

By Benjamin Chaix
DANSE Les deux premières du week-end Bâtie n’ont pas fait l’unanimité.
[…]
Histoires de famille
Autre lieu, autre tribu, au Théâtre de l’Alhambra avec le projet ‘descendansce’ de Foofwa d’Imobilité, autrement dit Frédéric Gafner. Ici, un danseur classique passé au moderne se met en scène au cours d’un programme en plusieurs tableaux inégaux. Raccrochons-nous au plus saisissant, qui est aussi le plus simple. On y voit Foofwa d’Imobilité, magnifique danseur de 30 ans, évoluant devant la caméra numérique tenue par son père Claude Gafner. Chaque image fixée par le photographe s’affiche quelques secondes sur grand écran en fond de scène. Sauts et attitudes diverses restent ainsi suspendus dans le temps et dans l’espace, sublimes.
Avant d’en arriver là, il faut suivre ‘Frédéric Consuelo Gafner, danseur généalogique’ à travers les méandres de son imagination très ludique. D’insolites ‘leçons’ de Mikhaïl Baryshnikokv (dites par le célèbre Russe) permettent à Foofwa de jouer avec le public. Les réactions de celui-ci sont sollicitées à plusieurs reprises. Le danseur affirme alors une présence et une spontanéité qui lui gagnent bien des coeurs.
Vient le moment de la scène avec Mamandame Consuelo. Les regards, plus encore que les gestes, échangés entre la mère et son fils, font de ce moment une émouvante rencontre, peut-être unique dans les annales de la danse. Il n’en demeure pas moins que cette longue soirée, avec ses atours audiovisuels (moins envahissants que chez Dumb Type), reste en équilibre entre immodestie désarmante et trop-plein d’idées souvent obscures.

Page 30 sur 31« Première page...1020...2728293031