question

 

the presentation

 

of the dancing body

 

Le Show 2001

Regards théâtrop(s) et aperçus theorires sur le corps dansant

With the service of their bodies and their voices, using video and dramatic play, Thomas Lebrun and Foofwa d’Imobilité question the presentation of the dancing body. Where is the flesh and where is the movement? What is the flesh in motion? The answer is a night of two poles: a series of humorous theatrical vignettes on one side and pure and ‘exhilarating’ dance on the other…

“The performing dancer is not only a body but also a conscience: (S)he is a body-consciousness. The potential role of the performing dancer is to inspire the spectator of a body-consciousness to dream that the impossible is seemingly possible. The uniqueness of dance is precisely to make seemingly impossible dreams possible from one place: the body-consciousness. The producer and the production of dance from the same place? Yes, you now know; it is the body-consciousness of the performing dancer.”

Photos / Videos

Photos : Fred Rüegg

Le Show excerpts

Press

DJ Gigo met le feu au Show

Le Courrier
« la pièce déborde d’énergie et d’ironie légère sans jamais verser dans l’égotisme trop bienveillant. »

> read more (pdf)

Thomas Lebrun et Foofwa d’Imobilité signent une pièce formidablement joyeuse

Le Temps
« Deux danseurs carnivores offrent un morceau inoubliable à Genève.
Poésie crue. Poésie libertaire. Tout ce qu’on aime. »

> read more (pdf)

Ein Weltstar aus der Romandie

Tages-Anzeiger
« Variété und didaktisch aufbereiteter Fleischbeschauung. Lockere Bewegungsmuster verbinden sich in einem raffinierten Licht- und Schattentheater… »

> read more (pdf)

Quelle différence entre un gigot bien tendre et une cuisse de danseur bien musclée ? Foofwa press

Télérama
de Rosita Boisseau

« Quelle différence entre un gigot bien tendre et une cuisse de danseur bien musclée ? Aucune figurez-vous, surtout quand on fait du tam-tam dessus ! C’est ce que nous démontrent, avec la frappe ad hoc, les chorégraphes Foofwa d’Imobilité et Thomas Lebrun dans leur duo ravageur baptisé Le Show. Le premier fut interprète chez Merce Cunningham, le second chez Daniel Larrieu. Rien que de très sérieux apparemment. Sauf que lorsque nos deux lascars se pointent ensemble sur un plateau, ils font l’effet d’une bombe lachée sans prévenir sur la danse contemporaine. En robe et talons hauts ou harnachés d’une serpillière et d’un micro, ils se moquent absolument de

tout : de la consommation passive du spectateur amateur de chair bon marché, de la danse qui se contente de lever le sourcil, d el’art qui se vend au mécène le plus offrant, et d’eux-même aussi ! Plus qu’à poil même lorsqu’ils sont en string, ils s’amusent beaucoup, se dévoilent énormément et emballent le public autant qu’ils l’émeuvent. Ces provocateurs hors normes n’ont qu’un mot d’ordre : la tolérance. Reçu cinq sur cinq. »

Dans l’éclatement des rêves

Le Dauphiné Libéré
« Le duo ouvre un univers singulier, tonique, flirtant sans cesse avec l’éclat de la raillerie. »

> read more (pdf)

Leçon à l’usage des télé-tâteurs…

La Provence
« un show plein de sens, hilarant et déjanté. Et là, pas de doute, la chair n’est pas triste. »

> read more (pdf)

Aus Fleisch und Esprit

Neue Züricher Zeitung
« Auch das Kokettieren des zeitgenössischen Tanzes mit Theorie stellen sie lustvoll aus. »

Quand Foofwa d’Imobilité et Thomas Lebrun créent ensemble, mieux vaut s’accrocher !

La Terrasse
« on rit beaucoup, mais derrière la performance se cache une critique féroce sur l’univers du spectacle. »

> read more (pdf)

Danzando la libertà dell’aria

La Nuova
« E una petica della danza – etica, estetica, filosofia – quella enunciata dal duo Thomas Lebrun et Foofwa d’Imobilité in Le Show (2001) »

> read more (pdf)

Sacré Show !

Danser
« Têtes et corps joints, quelles merveilleuses
intelligences! »

> read more (pdf)

à propos d'une soirée très mecs...

mouvement.net
«  Il y a du questionnement dans l’air. Ce qu’on aime. »

> read more (pdf)

La chair n'est pas triste

L’Humanité
« les deux artistes prennent le corps en flagrant délit dans sa représentation même. »

> read more (pdf)

Credits

Choreography Thomas Lebrun, Foofwa d’Imobilité
Video & Text Foofwa d’Imobilité
Interpretation Thomas Lebrun, Foofwa dit Mobilité
Music DJ Gigo, Georges Delerue, Astor Piazzolla, La Lupe, Saint-Saëns, Franck Lambert
Lights Pascal Chassan
Production Neopost Foofwa, Compagnie Illico, Danse à Lille
Duration 55 min
Neopost Foofwa is supported by The City of Geneva, The State and Canton of Geneva and Pro Helvetia.

Find out more

It is possible
That this will also interest you