sex, scatology, burps and farts

 

have always

 

preoccupied artists

 

LaréduQ 2011

A (non) cabaret for six dancers.

LaréduQ is a French portmanteau word meaning, among other things, “l’art éduque” (art educates), “la raie du cul” (ass crack), “l’art est du cul” (art is sex).

LaréduQ is a Cabaret (Voltaire & Rousseau), showing with humor that taboos of our bodies – sex, scatology, burps and farts, have always preoccupied artists.

LaréduQ is composed of “dansongs”, modules using the most immediate and simplest of tools: the sounds and movements of the body.

LaréduQ was originally a quartet shown as excerpts in 2008, and was reinvented as a septet in 2011.

Download the LaréduQ presentation document (pdf)

Photos / Videos

Photos : Gregory Batardon

Press

TDG - Tribune de Genève
Sur scène, les nus dévoilent mille facettes

L’été, les chemises tombent, les épaules se découvrent, les jupes remontent et les jambes apparaissent. L’art se délecte de cette nudité dévoilée. Les artistes l’ont célébrée, qu’ils soient sculpteurs ou peintres, photographes, écrivains ou poètes, cinéastes, comédiens ou danseurs. Florilège.

La danse contemporaine dans tous ses états

Tribune de Genève
«…au Grütli il sera allé jusqu’au bout de ses envies de rire: danseur roteur, ballerine péteuse, soliste pisseur, et tout cela dansé nu, qu’on soit mince ou potelé.»

> read the article on archives.tdg.ch

> read more (pdf)

Les limites du genre

Le Temps
«Et qui dit les joies du sexe à travers une suite de
séquences ludiques où le geste et la parole s’offrent toutes les licences poétiques.»

> read more (pdf)

TSR radio talks about LaréduQ at the Batie Festival

TSR “dare-dare”
A discussion about Foofwa’s LaréduQ presented at the Grütli theatre for the Batie Festival in Geneva.
Listen to the show:

 

La Bâtie: Foofwa d'Imobilité «LaréduQ (un sextête)»

Le Temps
«Son nouveau spectacle, LaréduQ (un sextête), relève ainsi de l’art d’amour, art qui est autant celui du troubadour que de l’érotomane.»

> read more (pdf)

Du chant du corps

Le Courrier
«Faire du corps un émetteur sonore tout en révélant pudiquement son intime, c’est le pari réussi de “LaréduQ”, signé Foofwa d’Imobilité.»

> read the article on lecourrier.ch

> version pdf

Credits

Created for “la Bâtie-Festival” of Geneva, september 2011
Concept, texts, choreography and direction Foofwa d’Imobilité assisted by Antoine Lengo
Lighting Jonathan O’Hear
Costumes Marie Barone, Cécile Delanoë
Interpreters Manon Andersen, Mathieu Bertholet, Ruth Childs, Michèle Gurtner, Foofwa dit Mobilité, Pauline Wassermann et Yann Aubert dans le rôle de François Thauma
Co-production La Bâtie-Festival de Genève, Neopost Foofwa
In collaboration with Théâtre du Grütli
With the very generous support of Fondation Stanley Thomas Johnson, Société Suisse des Auteurs, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Corymbo, Fonds Mécénat SIG
Residencies and showings at l’ADC, Mousonturm de Francfort, Théâtre du Galpon, Rote Fabrik et IETM
Thank you to Isabelle Rigat et TUTU prod.
Neopost Foofwa is supported by The City of Geneva, The State and Canton of Geneva and Pro Helvetia.

Find out more

It is possible
That this will also interest you