DANSES DÉDIÉES


Projet Place Beatriz-CONSUELO

.

.

Le dimanche 16 juin, de 18h à 19h

Danses Dédiées par tout un chacune

Cette idée de Danse Dédiée débouche à une large invitation à tout habitant*e ou visiteur*euse de Genève de faire une Danse Dédiée sur la Place en clôture du projet. Une Danse Dédiée est une danse en offrande à quelqu’un. Libre de forme car c’est l’intention qui compte, tout un chacune peut le faire, enfant ou âgé*e, danseur*euse ou pas. La danse dédiée peut être une présence de corps ou quelque chose de très élaboré, n’a pas besoin d’être liée à un style ou une esthétique, peut être une citation comme une improvisation, soit en silence soit accompagnée par sa propre voix ou d’un moyen de diffusion de musique simple; elle peut durer quelques secondes ou l’heure entière. Elle peut s’adresser à une personne présente ou absente, morte ou vivante, voire même à une chose, une notion, un esprit.

.

.

ÉVIDENCE DE DANSER À CÔTé DE LA PLAQUE

On peut penser que ce n’est pas grand chose ce nom sur une plaque et ainsi permettre à ces

signifiants de rester lettre morte.

Je crois au contraire qu’un nom de rue, ou encore plus un changement de nom, n’est pas anodin et

j’avancerais même qu’il a un pouvoir magique de transformation : traditionnellement, le courage et

la fierté étaient données aux citoyens si un espace public était nommé d’après un général

vainqueur; à présent, le travail de visibilisation des femmes marquantes tente de donner une

nouvelle vision des repères de notre société, pour le meilleur. Un exemple local et contemporain du

pouvoir magique d’un nom de rue, malheureusement négatif, c’est la peur de certain*es d’habiter à

l’adresse d’un nom de prostituée, ce qui débouche sur une Rue Grisélidis-Réal n’ayant toujours pas

trouvé pignon.

Cela démontre qu’il faut se battre afin que ce pouvoir magique des noms puisse se déployer de

manière positive par exemple par de la contextualisation, de l’information, de l’action. Depuis

l’au-delà, Beatriz Consuelo nous intime de retrouver l’innocence de cette enfant du Rio Grande do

Sul qui, en voyant un spectacle de cirque et ce malgré sa timidité maladive, s’est levée au milieu des

gradins pour se mettre à reproduire librement les figures qu’elle voyait sur scène.

A travers la nomination d’un espace public en Place Beatriz-CONSUELO, danseuse et pédagogue,

c’est une femme qui, au-delà des réticences calvinistes ou autres, nous enjoint à prendre cette place

– l’espace comme l’opportunité -, à y danser et à y partager cette passion.

Foofwa d’Imo

.

.

Pourquoi une, des Danses Dédiées?

Une Danse Dédiée revient peut-être aux fondements de la danse, à ce geste offert aux

dieux, aux ancêtres, aux honorés.

Un jour, un danseur de Biarritz, Kepa Aguirre, a adressé à Foofwa une danse d’honneur

basque au nom de toute une équipe d’amateurices avec qui il avait travaillé pendant

plusieurs semaines. C’était un moment d’émotion intense et inoubliable.

Une offrande par la danse pourrait être le geste du don juste avant le don de soi ou le

sacrifice.

 

Dates futures

16 Juin 2024
L’heure des DANSES DÉDIÉES de tout un chacune
Place Beatriz-CONSUELO, à côté de la rue Charles-Sturm
de 18h à 19h

.

En clôture du Projet Place Beatriz-CONSUELO et de CONSTALLATION, coïncidant avec la dernière heure de OCCUPASSION….

L’heure des DANSES DÉDIÉES de tout un chacune

Que celleux qui ont connu Beatriz Consuelo lui adressent une danse ou une méditation. 

Que celleux qui ne l’ont pas connues dansent quand même pour quelqu’un de présent ou d’absent, pour quelque chose, par exemple pour l’amour de la danse sur cette Esplanade de la Danse!

.