PAS DE CÔTÉ


2022-23

 

est

une oeuvre

vivante

faisant partie de l’exposition

Open End 2 « RENÉGOCIATIONS »

au Cimetière des Rois de Genève

.

.

Ma mère Beatriz Consuelo, morte il y a 10 ans et elle-même danseuse étoile internationale et pédagogue renommée, vient d’être inhumée au Cimetière des Rois, là où sont enterrées des personnalités ayant contribué à la renommée de Genève.  Je choisis de l’accompagner pour la durée de l’exposition en installant aux côtés de ses cendres inhumées un rectangle de tapis de danse en linoléum à 15 cm en dessous du niveau de la terre. Ce tombeau-scène est le lieu où je me recueille et danse certains jours, prétexte également à un déploiement plus large d’actes connexes: journal de création, vidéos et réflexions sur la mort, le corps(e), l’esprit, la présence, la disparition, l’absence, la fin et l’au-delà, notamment parce que je vis un moment de transition dans ma vie qui voit la dissolution de ma compagnie au beau milieu des dates de l’exposition.

Pour l’essentiel du temps néanmoins, ce tombeau-scène demeure exposé en tant que et pour lui-même. Dans les mots de Luca Delpieri, « Foofwa approche le thème plus large de l’exposition. Il le fait en installant un espace de travail vide, une page blanche, un potentiel à venir. En décidant de suspendre cet espace dans cette même neutralité et de l’exposer tel quel sans l’investir d’un contenu ou d’une signification particulière, Foofwa instaure une atmosphère d’attente et de spéculation. Cet espace devient alors la métonymie d’un espace métaphysique pur, le lieu d’une spéculation indéfinie, le scandale provocateur d’une pure absence. C’est par un pas de côté suspensif que Foofwa prend de la distance par rapport à cet espace de la négativité féconde, de la non-action, du non-être, en en faisant l’objet d’une contemplation aussi résignée qu’apaisée. »

.

.

NOTE: En janvier, l’oeuvre demeure un chantier, j’essaie, esquisse, construis-déconstruis des choses presque tous les jours sur place, mais lorsque j’y suis c’est de manière non-annoncée. Ces derniers jours, notamment à cause du froid, je travaille à la maison, pour les lectures, les recherches, l’entretien du corps au chaud et la communication de ce site: les dates passées deviennent peu à peu un journal de création; les dates à venir seront annoncés les prochains rendez-vous de février et mars, mars qui deviendra un vrai petit festival de moments performatifs à partager avec le public; enfin, la description du projet ci-dessus sera mise à jour et une page dédiée aux informations sur ma mère, sa vie, ses danses, verra bientôt le jour.

.

.

Videos